Les symboles universels de l’accessibilité

La question :
Le symbole de l’« oreille barrée » est couramment utilisé (souvent incorrectement), comme le sont aussi les symboles « ATS », « interprétation », « téléphone avec commande de volume », et d’autres symboles.

Notre position :
ASC-CAD rejette le symbole de l’oreille barrée et appuie les autres symboles.

En 1990, L’Association des Sourds du Canada – Canadian Association of the Deaf a formellement rejeté l’utilisation du symbole universel d’accessibilité de l’oreille barrée. Nous avons porté notre position à la connaissance de la Fédération mondiale des Sourds, qui avait approuvé le symbole, et en 1991 nous avons persuadé la FMS d’en retirer son appui.

Le symbole de l’oreille barrée a été rejeté pour plusieurs raisons :

  • Il ne distingue pas les besoins en accessibilité très différente des personnes qui sont Sourdes de ceux des personnes qui sont malentendantes. Par exemple, il est souvent utilisé pour indiquer que des dispositifs d’assistance à l’écoute sont fournis, mais il induit en erreur les personnes Sourdes qui cherchent une interprétation en langue des signes. Par conséquent, il ne fonctionne pas comme symbole véritable de l’accessibilité pour soit les Sourds ou les malentendants, et encore moins pour tous les deux en même temps.
  • Il n’indique pas quel accès est fourni : l’interprétation ? Des employés qui signent ? Des ATS ? Des alarmes clignotantes ?
  • La ligne à travers l’oreille implique que la perte d’audition est un défaut ou un négatif, c. à d. « ne peut pas entendre ». Les symboles pour les autres handicaps se concentrent sur le positif : les gens à mobilité réduite « peuvent utiliser des fauteuils roulants », les personnes aveugles « peuvent utiliser des cannes ».
  • Le symbole de l’oreille barrée prête à des malentendus : on sait que des enfants Sourds ont supposé qu’il signifie « Interdit aux personnes Sourdes » alors que les enfants entendants présument parfois qu’il signifie « Écoute interdite ».
  • Le symbole de l’oreille barrée est laid. Il n’a aucune grâce, contrairement au symbole de l’accès en fauteuil roulant, et aucune dignité simple, contrairement au symbole des personnes aveugles.

L’ASC-CAD remet en question la nécessité d’un symbole unique pour indiquer l’accès aux personnes Sourdes et malentendantes, quand les moyens de fournir de l’accès sont si variés. Les utilisateurs de fauteuils roulants n’ont besoin que de l’espace physique pour leur fauteuil roulant, un seul symbole suffit donc pour eux. Les personnes aveugles n’ont besoin que de la traduction verbale ou tactile de l’information visuelle, un seul symbole suffit donc pour elles. Les Sourds et les malentendants, cependant, ont un large éventail de besoins et de dispositifs qui ne peuvent pas être tous représentés par un seul symbole.

Nous avons proposé un symbole universel propre aux Sourds : deux mains faisant le signe de « signe ». Ce symbole est conforme aux symboles que nous avons approuvés et qui indiquent des services d’accès de façon positive.

APPROUVÉ : 3 JUILLET 2015

POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS, CONTACTEZ:

L’Association des Sourds du Canada – Canadian Association of the Deaf
605 – 251 rue Bank
Ottawa (Ontario) K2P 1X3
(613) 565-2882
www.cad.ca