Bonjour tout le monde! Bienvenue au nouveau site Web de l’Association des Sourds du Canada!

Nouvelles & Évènements



Bonjour tout le monde! Bienvenue au nouveau site Web de l’Association des Sourds du Canada!

lundi 1 janvier 2007

Notre site Web se voit plongé dans un état relativement léthargique depuis août 2006. Pourquoi? Eh bien, parce qu’il nous faut le reconfigurer et le remanier de fond en comble. La nouvelle version nous permettra d’actualiser le site à l’interne sans avoir à faire appel à un webmestre externe. Tout en reconnaissant l’excellent travail que ce dernier a fait pour nous par le passé, il est grand temps de prendre notre site en main et de le gérer nous-mêmes.

Nous tenons bien évidemment à remercier Don Doan des services de gestion qu’il nous a si professionnellement fournis pendant toutes ces années, ainsi que Jay West pour ses excellents services de reconfiguration de la nouvelle structure!

Vous constaterez une certaine absence de nouvelles informations sur notre site pour le moment. S’il en est ainsi, c’est que nous n’avons pas fini de faire le tri. Il nous faut encore passer en revue tout le contenu, une page à la fois, afin de l’actualiser, de l’enrichir et de corriger de vieilles erreurs. Tout cela prendra du temps, surtout s’il s’agit de le faire dans les deux langues. Soit dit en passant, nous nous efforcerons d’améliorer la qualité du français, qui laisse à désirer ça et là.

Veuillez noter surtout que nos énoncés de principes vont être révisés à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle en mai 2007. Ceux qui sont affichés à présent sont vieux de cinq ans, mais le monde évolue si vertigineusement qu’ils ont déjà souvent perdu leur actualité. Pour bien rédiger les nouvelles versions, il nous faudrait l’aide de personnes qui maîtrisent à fond les sujets touchés dans nos énoncés. N’hésitez donc pas à communiquer avec nous si vous aimeriez participer.

Passons à la mise à jour…

En attendant la parution des nouvelles pages annoncées, voici un survol de nos activités de l’an dernier.

Avec l’élection d’un gouvernement conservateur, l’année 2006 a démarré de manière plutôt pénible pour nous, une bonne partie du financement que nous recevions du fédéral ayant été gelée du jour au lendemain. Heureusement, nos organismes affiliés et nos membres ont été nombreux à venir au secours. Ils nous ont aidés à surmonter des moments précaires en payant leurs propres frais de participation à notre Assemblée générale annuelle, et nous leur en sommes extrêmement reconnaissants. Croyez-moi, leur générosité et leur soutien ont vraiment fait toute la différence pour une ASC qui n’avait que le choix de survivre ou de fermer ses portes à l’automne. Nous les saluons et applaudissons de tout cœur, particulièrement l’Association des Sourds Ontarienne, l’Association des Sourds Alberta, l’Association des Sourds de Manitoba, et Sheila Carlin — “notre sponsors!” — et Doug Momotiuk et Leona Birley — “notre collaborateurs” !!!

Nous avons pris des mesures rigoureuses en vue d’améliorer la stabilité financière de notre Association. Dès le mois de janvier, nous commencerons à travailler avec deux entreprises de collecte de fonds. L’une se chargera du télémarketing, alors que l’autre cherchera à perfectionner le programme et à fidéliser les donateurs (p. ex., programme de retrait automatique mensuel). De plus, nous avons déjà élargi nos campagnes de publipostage et nous continuerons à multiplier la fréquence des envois.

Nous nous sommes entretenus avec plusieurs entreprises en vue d’entreprendre une activité commerciale accessoire. L’une d’elles nous a fait une proposition extrêmement intéressante et pour concrétiser l’initiative, nous avons présenté une demande de financement en vue d’embaucher un gestionnaire qui se chargerait de faire démarrer l’entreprise. Il nous faudra attendre au mois de mars ou d’avril pour savoir si nous obtiendrons le financement nécessaire. Si nous l’obtenons, le travail pourra commencer sans plus tarder. Sinon, les choses risquent d’aller de l’avant plus lentement. Vous m’excuserez si je m’abstiens pour le moment de vous dire de quoi il s’agit, mais sachez que ce sera quelque chose de vraiment FANTASTIQUE pour les Sourds et Sourdes de notre pays. (Non, il ne s’agit pas d’un SRV…. je vous parlerai un peu plus loin du SRV.)

Parmi les projets en cours, nous cherchons à promouvoir les régimes enregistrés d’épargne-études parmi la communauté des Sourds. Nous en sommes encore à l’étape de revue de la documentation et de la planification, mais les activités de promotion communautaire devraient s’amorcer dès le début de 2007. Ce projet aura une durée de 26 mois, et nous pouvons donc compter sur deux bonnes années de stabilité financière sur ce plan.

Dernière heure!!! Nous venons d’apprendre que le financement a été approuvé pour un projet de dix mois intéressant les aînés et les jeunes sourds de la région d’Ottawa. Vous en saurez davantage dès la conclusion de l’accord de contribution!

Nous avons sollicité des crédits pour un projet conçu pour instruire les personnes sourdes sur la manière de travailler à leur compte; il comprend un volet destiné à leur apprendre à devenir des guides/conseillers. Nous espérons recevoir des nouvelles à propos du financement dès de janvier.

Nous avons présenté une autre demande de financement pour des recherches sur la technologie téléphonique sans fil et la manière de garantir que les personnes sourdes et malentendantes pourront y avoir accès. Dans le cadre de cette initiative, nous nous efforcerons notamment d’obtenir un escompte à l’échelle sectorielle pour les personnes sourdes qui n’ont que faire des caractéristiques sonores de ces appareils, notamment la boîte vocale, tout un choix de sonneries, le téléchargement de musique, etc.

Nous avons présenté une proposition de projet en vue d’aider les organismes à faire leur comptabilité et de veiller à ce qu’ils suivent les normes établies pour les organismes de bienfaisance.

L’ASC a fait écho parmi le public de par sa victoire absolue dans la cause contre la politique fédérale sur la fourniture d’interprètes. Mille mercis à Scott Simser pour l’adresse avec laquelle il a su mener la cause!

Bon, j’ai encore bien des choses à vous raconter, mais je suis sûr que vous brûlez d’impatience pour savoir ce qu’il en est du SRV?!?! Eh oui! Sign Relay Canada – Service de Relais Canada (SRC), l’entreprise établie par l’ASC et le CCSD pour gérer le SRV, s’est activement attachée à instituer le système au Canada. La PREMIÈRE question est toute simple : qui doit payer la note? Tout le monde convient que ce sont les compagnies de téléphone. La DEUXIÈME question est extrêmement compliquée : qui doit gérer le système? La communauté des Sourds et les interprètes du Canada conviennent invariablement qu’il faut un SRV national unique géré par les Sourds canadiens. Mais les compagnies de téléphone ne sont pas du même avis. C’est leur argent, et elles veulent le dépenser sur elles-mêmes. Bell Canada veut établir un SRV dans deux provinces (Québec et Ontario). De son côté, Telus vise deux provinces aussi (l’Alberta et la C.-B.). Tant pis pour ceux et celles qui résident en Saskatchewan, au Manitoba, au Yukon, dans les T.-N.-O., au Nunavut, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, à l’Î.-P.-É. ou en Terre-Neuve/Labrador, n’est-ce pas?

Somme toute, la controverse entre le SRC et les compagnies de téléphone est en train d’être étudiée par le CRTC, qui a le pouvoir de décider qui aura la permission d’installer le SRV et la manière dont le service sera financé. Malheureusement, le CRTC fonctionne comme une tortue empêtrée dans une mare de goudron avec quatre pattes cassées et un problème d’obésité. Je vais m’arrêter là pour ne pas m’éterniser à vous raconter une histoire interminable, et je me contenterai de vous dire que le CRTC a annoncé qu’il compte entendre les témoignages de janvier à juin 2007, et qu’il prendra sa décision à un moment donné entre juillet et décembre. Si le SRC l’emporte, le SRV national sera en plein fonctionnement à peine quelques semaines après la décision du CRTC. En revanche, si Bell et Telus obtiennent gain de cause, il nous faudra sans doute attendre jusqu’en 2008 pour avoir ne serait-ce qu’un semblant de SRV dans ce pays.

Pour finir, j’aimerais remercier les personnel et les membres du conseil de direction de l’ASC pour leur dévouement et leur travail inlassable, particulièrement Sheila Carlin pour son remarquable leadership en qualité de présidente. Merci aussi à Joanne Cripps, Anita Small, Helen Pizzacalla, et Tarren McKay pour le travail effectué auprès d’Evelyne Gounetenzi, de Sheila et de Jim Roots en tant que dirigeants du SRC. Une mention spéciale pour rendre hommage à tous les interprètes qui ont rejeté les tentatives d’une entreprise de SRV des États-Unis de les embaucher au service des Américains, en faisant valoir qu’ils préféraient attendre et travailler pour le SRV canadien! Merci à Gordon Ryall, Melba Blunden, Jules Desrosiers, et à tous ceux et celles qui ont travaillé à l’exécution des projets de l’ASC en 2006. Nos remerciements spéciaux pour la Dre Anne Toth, qui a fait de véritables merveilles avec notre projet du Pont des Signes. Je sais qu’il y a bien d’autres personnes encore que j’ai oublié de mentionner — oh! Josée-Sarah Bower pour ses services d’interprète à l’interne et Elliott Richman pour son travail comme rédacteur du bulletin – alors, si j’ai oublié de mentionner votre nom par mégarde, ne m’en voulez pas, vous demeurez dans nos pensées!

Nous esperons l’année 2007 vous comble de ses bienfaits!