Rapport de l’ASC été/automne par Doug Momotiuk, président

Nouvelles & Évènements



Rapport de l’ASC été/automne par Doug Momotiuk, président

mardi 16 novembre 2010

L’ASC a écrit une lettre pour exprimer sa préoccupation concernant l’embauche d’interprètes ASL-anglais non qualifiés par le procureur général de l’Ontario. Nous avons recommandé que l’on vérifie les compétences et qu’on établisse une politique d’embauche d’interprètes qualifiés spécialisés dans le domaine juridique.

J’ai participé au congrès de l’Association des interprètes de langages visuels du Canada (AVLIC) à Ottawa. On a signé une entente conjointe entre la Société culturelle canadienne des Sourds, l’AVLIC et l’ASC. Nous avons ensuite parlé de plusieurs enjeux, dont le manque d’interprètes communautaires et la carence d’interprètes qualifiés dans le milieu de l’éducation.

L’assemblée générale annuelle a eu lieu à Vancouver les 12 et 13 juillet 2010. Merci à Sarah Hrycenko (présidente) et son équipe de bénévoles qui ont organisé avec succès le Congrès canadien des Sourds du 12 au 17 juillet 2010 à Vancouver. Tout le monde a pris plaisir à voir le patrimoine et la diversité des Sourds et les discours et ateliers sur le thème de « Solidaires, nous agissons ».

L’ASC a invité Wayne Sinclair à faire un exposé spécial sur l’Entente de l’Ère nouvelle à notre AGA. Le 19 juillet, près de 800 délégués au Congrès international des éducateurs pour Sourds (CIES) ont assisté à la signature de cette Entente par les quatre représentants : Claire Anderson (CIES), Doug Momotiuk (ASC), Markku Jokinen (Fédération mondiale des Sourds) et Wayne Sinclair (communauté des Sourds de C.-B.). L’entente rejette les résolutions du congrès de 1880 à Milan lesquels proscrivaient l’utilisation de la langue des signes dans les programmes éducatifs pour les enfants Sourds, exprime officiellement les excuses du CIES pour le mal causé à la population Sourde, et reconnaît et respecte toutes les langues y compris les langues des signes et toutes les formes de communication.

Darin King, ministre de l’Éducation a annoncé la fermeture de l’École pour les Sourds de Terre-Neuve (NSD). Ce geste est en contravention à la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées et à l’Entente de l’Ère nouvelle qui confirment toutes deux la nécessité des écoles pour les Sourds et de l’éducation en langue des signes. L’ASC a exigé que le gouvernement de Terre-Neuve et Labrador prenne immédiatement des mesures pour invalider la décision de fermer la NSD.

Pendant la semaine internationale de sensibilisation à la surdité, au cours de la troisième semaine de septembre, l’ASC a fait la promotion de cinq points y compris la reconnaissance et la promotion des langues des signes (ASL et LSQ), l’affirmation du droit des enfants Sourds à l’éducation en langue des signes dans des écoles pour les Sourds, et la mise en œuvre du service de relais vidéo.

Nous avons appuyé la demande d’un dépistage de la surdité chez les bébés. Il est important que l’on identifie rapidement les nouveaux nés sourds ou malentendants afin de leur fournir une structure de soutien le plus tôt possible. Les experts Sourds fournissent une assistance sans égale relativement à la recommandation et à l’enseignement des langues parlées et gestuelles.

Nous avons également appuyé les modifications aux conditions d’admissibilité au crédit d’impôt pour personnes handicapées pour inclure les Sourds qui ont des implants cochléaires. L’ASC a toujours maintenu que le port d’un implant cochléaire ne transforme pas une personne Sourde en une personne entendante et que donc, ces gens devraient avoir droit au crédit d’impôt.

Marie-Josée Blier d’Ottawa et de l’AOSF (Association ontarienne des Sourds francophones) a été élue au poste de secrétaire de l’ASC. Elle siègera au CA jusqu’à l’AGA de juin 2011. Félicitations et bienvenue au Conseil d’administration de l’ASC!