La foire aux questions

Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées. Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question dans cette rubrique, n’hésitez pas à nous joindre.

Où puis-je apprendre la langue des signes?

Communiquez avec l’agence de service de votre localité ou de votre province. Vous pouvez facilement trouver ces agences en consultant diverses sources y compris les Pages jaunes. Ou alors, faites une recherche sur Internet en utilisant une clé comme « agences de service pour les Sourds ». Presque toutes ces agences ont leur propre site Web.

Vérifiez auprès des collèges et universités près de chez vous : ils offrent souvent des cours de langue des signes. Les commissions scolaires offrent souvent aussi de tels cours aux adultes.

L’Association des Sourds du Canada n’offre pas de cours de langue des signes.

  1. Où puis-je trouver un interprète de la langue des signes?
  2. Où puis-je apprendre à devenir interprète de la langue des signes?
  3. Je suis interprète qualifié en langue des signes, car j’ai suivi un cours d’épellation digitale.
  4. Quels sont les honoraires des interprètes?
  5. Y a-t-il un fonds pour payer les interprètes de langue des signes à notre colloque ou à une formation professionnelle?

L’interprétation est un travail extrêmement exigeant. Il exige une formation poussée et une accréditation professionnelle.

Si vous désirez devenir interprète, la première étape est de suivre un programme complet de langue des signes. Cela peut comprendre jusqu’à sept niveaux. Un cours d’épellation digitale ne vous qualifie pas comme interprète, pas plus qu’un cours sur l’alphabet cyrillique ne vous qualifierait comme interprète du russe!

Quand vous aurez terminé les sept niveaux de formation en langue des signes, vous pourrez présenter une demande d’admission à un programme de formation des interprètes professionnels. Ce sont généralement les collèges et universités qui les offrent comme le Douglas College en C-B. et le George Brown College à Toronto. Comme toute formation universitaire ou collégiale, ces programmes exigent plusieurs années d’instruction et de pratique intensives.

La plupart des interprètes professionnels du Canada deviennent membre de l’Association des interprètes de langages visuels du Canada (AVLIC). Après quelques années de travail, vous pourrez demander des certifications supplémentaires (comme le certificat du Système d’évaluation canadienne ou CES de l’AVLIC) afin de vous spécialiser ou d’obtenir un poste au gouvernement.

Il y aura des frais en fonction du lieu et du niveau de l’interprète. Nous vous suggérons de communiquer avec l’AVLIC pour connaître les tarifs applicables dans votre ville ou votre province.

De nombreux interprètes travaillent par le biais d’agences de services aux Sourds de chaque province. Communiquez d’abord avec ces agences lorsque vous désirez engager un interprète. De nombreux autres interprètes travaillent de façon autonome ou par le biais de coopératives ou de réseaux d’interprètes locaux ou provinciaux comme Interprètes en langue des signes de la Capitale nationale (ILSCN), c’est à dire de la région d’Ottawa-Gatineau.

Les coûts d’interprétation peuvent être déduits comme dépenses d’affaires pour la plupart des entreprises. Les gouvernements sont tenus de fournir et de payer les services d’interprétation des réunions et événements publics et privés gouvernementaux auxquels participent des personnes Sourdes qu’elles soient employées par le gouvernement ou non.

Pour identifier d’autres sources de financement, communiquez avec votre gouvernement provincial.

Je désire enseigner la langue des signes à mon enfant.

L’ASC offre un programme parent-enfant d’apprentissage de base de la langue des signes pour usage quotidien. Il se présente sous forme de DVD interactif intitulé le Pont des signes. Consultez notre site Web pour plus d’information.

Vous voudrez peut-être rechercher des groupes de loisirs d’enfant Sourds, un groupe Baby Sign (langage des signes pour bébés), ou même en créer un.

  1. Où puis-je acheter un appareil auditif?
  2. Où puis-je acheter des aides techniques comme l’ATS, une alarme visuelle, une horloge à vibration, etc.?

Communiquez avec les agences de service. L’ASC ne vend pas d’appareil.

Mon parent âgé est devenu malentendant. Je désire savoir s’il existe des centres d’accueil ou des résidences pour personnes âgées qui se spécialisent dans les soins aux ainés sourds.

Il y a peu de centres de soins pour personnes âgées où on utilise la langue des signes. Le Bob Rumball Centre For the Deaf a des installations à Toronto et à Barrie en Ontario. Halifax et Montréal ont un centre où il y a une section spéciale pour les Sourds. Une ou deux autres villes ont des installations semblables. Vous devrez communiquer avec l’agence de service de votre localité ou de votre province pour savoir s’il y a des centres d’accueil ou des résidences de retraites pour les Sourds dans d’autres secteurs.

Je suis une personne Sourde qui demeure dans un autre pays. J’aimerais aller au Canada pour étudier, travailler ou vivre. Aidez-moi, s’il vous plaît.

L’Association des Sourds du Canada n’a aucune ressource pour cela. Nous ne sommes pas en mesure de vous parrainer pour l’immigration ni vous aider à obtenir un visa.

J’aimerais rencontrer un Sourd/une Sourde qui vit au Canada.

Nous ne sommes pas une agence de rencontre et ne répondons pas à ce type de demande.

Combien de personnes Sourdes y a-t-il au Canada, dans ma province et dans ma ville?

Veuillez consulter l’énoncé de notre position sur les statistiques.

Y a-t-il des bourses d’études ou d’autre aide financière pour les étudiants Sourds?

Pas à notre connaissance. Néanmoins, vous devriez communiquer avec l’université où le collège où vous désirez étudier et poser la même question.

Je voudrais travailler à l’ASC.

Dès qu’un poste se libère à l’ASC, nous plaçons une annonce sur notre site Web. Il y a un concours pour chaque emploi. Nous vous suggérons de surveiller souvent la page des annonces de notre site Web.

Où puis-je rencontrer des Canadiens Sourds pour des activités sociales?

Cherchez les associations de Sourds qui sont actives dans votre région. Vous pourrez généralement obtenir cette information auprès de l’agence de service de votre localité ou de votre province ou de l’association des Sourds. De plus, vérifiez la page des ressources et des liens sur notre site Web. Vous pouvez aussi demander à une école pour les Sourds s’il y en a dans votre province. Et bien sûr, une recherche sur Internet vous donnera aussi des réponses à cette question.

Je désire devenir membre de l’ASC.

Malheureusement, nous n’acceptons pas d’adhésions individuelles. Nous vous encourageons plutôt à devenir membre de l’association des Sourds locale ou provinciale. Vous pouvez appuyer notre travail en faisant un don : cliquez sur le bouton « Soutenez l’ASC » sur la page d’accueil de notre site.

J’en ai marre des horribles sous-titres à la télé! Et puis, pourquoi est-ce que tout n’est pas sous-titré?

Sur les postes canadiens, toutes les émissions sont censées être sous-titrées. Si ce n’est pas le cas, ou si la qualité du sous-titrage est mauvaise, adressez une plainte au CRTC (Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes). Il y a un formulaire de plainte en ligne très simple à http://www.crtc.gc.ca/rapidsccm/register.asp?lang=f.

Je veux me plaindre du service de relais téléphonique. Et j’exige que le service de relais vidéo soit disponible au Canada.

Ici aussi, vous devez adresser votre plainte au CRTC. Utilisez le même formulaire de plainte en ligne:http://www.crtc.gc.ca/rapidsccm/register.asp?lang=f.

Sachez que l’ASC n’a aucun pouvoir ou autorité pour établir le service de relais vidéo. Nous combattons depuis des années pour qu’il soit instauré au Canada. Un SRV national couterait au moins 25 millions de dollars par an à exploiter. Vous pensez bien que l’ASC n’a pas ce genre de moyens. Nous avons besoin de votre aide pour que le CRTC établisse un fonds pour le SRV au Canada. Adressez votre plainte au CRTC. PLUS ILS RECEVRONT de plaintes, plus nous aurons de chances de les faire agir!