La terminologie

La question :
Quels sont les termes et définitions « appropriés » utiliser en ce qui concerne la surdité ?

Notre position :

sourd:
Un terme médical/audiologique se rapportant aux personnes ayant peu ou pas d’audition fonctionnelle (sourd, Sourd et personne devenue sourde). Il peut également être employé comme nom collectif (« les sourds » ou « les sourds avec un s minuscule ») pour se référer aux personnes qui sont médicalement sourdes mais qui ne s’identifient pas nécessairement avec la communauté Sourde.

De plus, on appelle généralement « sourds » les enfants qui sont sourds puisqu’ils ne sont pas encore intégrés à la culture Sourde ou non-Sourde. Si la langue des signes est leur langue maternelle, on les appelle « Sourds »

Sourd (avec un S majuscule):
Un terme sociologique se rapportant aux individus qui sont médicalement sourds ou malentendants et qui ’identifient avec et qui participent à la culture, à la société et à la langue des personnes Sourdes, qui sont basées sur la langue des signes. Leur mode préféré de communication est la langue des signes.

S/sourd:
Nom collectif désignant aussi bien les personnes « Sourdes » s’identifiant à la culture Sourde que les personnes « sourdes » qui ne s’y identifient pas.

Personne devenue sourde:
(aussi connus comme des sourds tardifs). Il s’agit à la fois d’un terme médical et sociologique se rapportant à des individus qui sont devenus sourds plus tard dans la vie et qui peuvent être incapables de s’identifier ni avec la communauté Sourde ni avec la communauté des malentendants.

malentendant:
Une personne dont la perte auditive s’étend de légère à profonde et dont le moyen habituel de communication est la parole. Il s’agit d’un terme à la fois médical et sociologique.

déficient auditif:
Ce terme n’est pas acceptable pour se référer à des personnes ayant une perte auditive. La « déficience auditive » est une condition médicale ; ce n’est pas un nom collectif pour des individus ayant des degrés variés de perte auditive. Aussi, il ne reconnaît pas les différences entre les communautés Sourde et malentendante.

personne qui est sourde:
Un substitut acceptable mais excessivement délicat pour « sourd ».

sourd manuel,sourd signant:
Une personne sourde dont a le mode de communication préféré est la langue des signes.

sourd oral:
Une personne sourde dont le mode de communication préféré est verbal et auditif. Une personne sourde orale qui peut tant signer que parler peut être considérée « Sourde » si elle est acceptée comme telle par d’autres personnes Sourdes et utilise les signes au sein de la communauté Sourde.

sourd-muet:
Inacceptable. Une personne sourde peut choisir de ne pas utiliser sa voix ; ceci ne fait pas d’elle une personne « muette ».

sourd et stupide:
Blessant.

Sourd plus:
Bien qu’il ait été employé pendant plusieurs années pour se référer aux personnes ayant des handicaps supplémentaires à la surdité, les termes préférés sont maintenant « Sourd avec un handicap intellectuel », « Sourd aveugle », « Sourd avec paralysie cérébrale », etc.

non-Sourd:
Terme servant à faire la distinction entre la collectivité Sourde et tous les autres : entendant, malentendant, personne devenue sourde et sourd oral.

la langue des signes:
La langue officielle de la communauté Sourde. En anglais, elle devrait toujours commencer avec une majuscule, tout comme « English » et « French » commencent avec une majuscule, car toutes les trois sont des langues légitimes. (Nous reconnaissons que l’emploi de la majuscule n’est pas courant dans la plupart des langues, mais il l’est pour l’anglais.)

ATS:
L’acronyme approprié pour les dispositifs spéciaux utilisés par les personnes sourdes, malentendantes et ntendantes pour communiquer les unes avec les autres par le système téléphonique. Le terme anglais est TTY.

TDD:
N’est plus acceptable comme acronyme pour les dispositifs spéciaux pour l’accès au système téléphonique.

TT:
(téléphone de textes) utilisé dans quelques pays européens et par la Commission fédérale des communications des États Unis comme terme de remplacement pour « ATS ». Il n’est pas accepté au Canada parce que c’est un terme inventé par des entendants et parce que le signe correspondant en ASL est impoli.

APPROUVÉ : 3 JUILLET 2015

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS, CONTACTEZ :
L’Association des Sourds du Canada – Canadian Association of the Deaf
605 – 251 rue Bank
Ottawa (Ontario) K2P 1X3
(613) 565-2882
www.cad.ca